Qu’est ce que l’Art Nouveau ? C’est une période faste du renouveau décoratif français. Ce renouveau début en 1890 pour se terminer dans les années 1914.

En quelques mots, l’Art nouveau est l’amour de la courbe généreuse, la représentation de la vie, du naturalisme à travers la décoration, mais pas seulement.

L’Art nouveau touche également l’architecture, la joaillerie, et plus globalement la vie des hommes.

La belle époque est le résultat d’un développement économique et industriel qui favorise les chemins de fer, la presse, mais également l’ouverture vers le monde avec l’Orient qui s’ouvre vers l’Europe et qui favorise une expansion économique.

C’est une ouverture qui va mettre à plat l’aristocratie et va favoriser la bourgeoisie.

Le loisir se développe, comme les cafés, le théâtre, et des formes artistiques qui leur son propre. Des couleurs, du mouvement, le Moulin rouge voit le jour à Paris. Les gens sont à la recherche de quelque chose de nouveau.

A Paris, l‘Exposition de 1889 fut un événement incroyable avec la création de la tour Eiffel. En 1900, un nouvel événement se prépare. C’est alors très important pour l’Art nouveau, offrant une grande visibilité.

Mais c’est également son champs du cygne, car ce sera l’une des dernière expressions de l’art Nouveau.

En effet, l’Art Nouveau a comme caractéristique d’avoir duré peu de temps. Cet art va investir l’espace publique. L’affiche est alors le modèle pour diffuser les informations. Lautrec invente le cadrage qui sort de l’image en quelque sorte, avec des mots forts, des lettres immenses, et des couleurs fortes.

Lautrec est le père de la fiche moderne, mais c’est également le mythe de la femme, la femme objet, couvert des bijoux de femme art nouveau les plus insensés.

Ce projet de diffusion de l’Art Nouveau va être celui d’Hector Guillard pour le métropolitain. Les Parisiens étaient furieux, car le verre faisait allemand !

Personne ne comprenait ces courbes, des luminaires tels des sauterelles qui allaient avaler les personnes, c’était extrêmement mal vu. Les entrées principales et secondaires n’avaient pas le même décor, et c’était très intelligent. Le métro est également un symbole de la modernité de l’époque.

L’Art nouveau s’exprime également dans l’architecture, c’est un de ses axes forts. Le grand nom, Hector Guimard, le grand architecte de l’Art nouveau à Paris. Il va réaliser un projet fou, créer un d’immeuble locatif, tout en proposant des loyers suffisamment bas pour attirer du monde.

Placé entre des hôtels particuliers et des entrepôts industriels, Guimard propose une transition entre ces deux types de construction, et offrira un manifeste artistique. Il utilise la brique, la fonte, le bois, beaucoup de céramique. Il pousse alors le luxe à son paroxysme. L’éclairage des escalier n’est pas uniforme.

En 1899, Guimard remporte le prix des plus belles façades de la ville de Paris.

L’obsession de l’imaginaire de la femme est au cœur de l’Art nouveau. On conçoit de façon total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *