Sélectionner une page

Comment écrire son premier roman ?

Saviez-vous qu’un tiers des Français veulent écrire un livre ? Et si vous lisez cet article, c’est que vous-même, vous êtes intéressé par l’idée.

Vous trouverez ici une liste de conseils pertinents pour avancer dans ce défi que d’écrire un roman.

Définir un nombre de pages

Je sais que l’inspiration ne peut être n’aime pas être définie par un nombre de pages, pourtant, il est important de fixer plus ou moins la longueur du livre. Cela est d’ailleurs déterminant pour avoir une base solide de l’histoire (roman d’amour, historique, essai, fantaisie), en sachant qu’un bouquin se prolonge ou se raccourcit.

La longueur idéale pour commencer serait entre 100 et 200 pages (format Word, Times New Roman, Police 12, ou Calibri police 11). Mieux vaut commencer par faire court que trop long.

Définir un objectif au mois et à la semaine

Maintenant que vous savez quelle épaisseur aura votre livre, il est important de déterminer un plan d’action. Et cela passe par de la discipline.

Si l’image romancée de l’artiste lui attribue des crises inspirées et qu’il se met en quête de la muse, sachez que cela ne vaut en général que pour les films, et non pour la réalité. Un bon artiste est aussi un artisan, et il a besoin de discipline.

La discipline, c’est de se tenir à ses objectifs en se donnant du courage.

Il est important d’avoir un objectif à la semaine, pour ne pas avoir trop de pression, mais aussi au mois. Cela aide à s’organiser quand on veut écrire 40 pages tous les mois.

Organiser son temps de travail et son temps de paresse

Cela peut paraître contradictoire, mais pourquoi ne pas faire un plan de la paresse. Il est important de s’autoriser des pauses sans se sentir coupable et finir par tomber dans la procrastination.

Ecrire un roman est un effort intellectuel, et comme tous efforts d’ailleurs, il est important de s’accorder des pauses mais aussi des journées à souffler et vous détendre. Cela remet la machine de l’inspiration en marche en apportant parfois de nouvelles idées.

Dans l’écriture d’un roman, il est inutile de se triturer les neurones, il faut avant tout y prendre du plaisir.

Etre enthousiaste dans l’écriture

Quand vous souriez au téléphone, cela s’entend dit-on. Eh bien, il en va de même pour l’écriture. Quand on est écrit, c’est la même chose. Une personne qui aura pris plaisir à écrire, donnera à son lecteur le même plaisir. Il est souvent inutile de s’emballer sur le style, car celui-ci vient naturellement en écrivant.

C’est sans doute le meilleur conseil à donner : mieux vaut privilégier le plaisir d’écrire que de vous prendre la tête avec le style, car le lecteur le sentira aussi.

Laure Zehnacker

Pin It on Pinterest

Share This