Sélectionner une page

Les récents scandales de la NSA, mais aussi de la commercialisation des données de ses utilisateurs par Facebook ont mis en lumière la nécessité de préserver son anonymat en ligne. Cependant, nos activités aussi bien professionnelles que personnelles étant de plus en plus liées à Internet, ne pas laisser d’empreinte virtuelle paraît de plus en plus compliqué.

 

Un très bon outil pour se préserver de l’espionnage des hackers ou des agences gouvernementales reste le VPN (réseau privé virtuel) qui permet de modifier votre adresse IP en vous connectant via un serveur distant (qui peut se trouver sur un autre continent) et de crypter vos données en vous faisant transiter via un tunnel VPN. Intéressé ? Découvrez comment vous protéger en commençant par choisir le bon fournisseur (tous ne se valent pas) et comment l’utiliser le plus efficacement possible.

 

Bien choisir son VPN

Pour commencer, il est important de bien choisir votre fournisseur de VPN. Si les tarifs peuvent vous sembler être le critère le plus pertinent, il faut au contraire vous intéressez à la robustesse des méthodes de cryptage, aux différents protocoles VPN offerts par votre fournisseur, mais aussi à ses propres politiques de confidentialité. Certains sont en effet contraint de transmettre vos journaux de navigation (qui sont enregistrés après chacune de vos connexions) à la demande de votre gouvernement. Ce n’est pas le cas de ceux affichant une politique de « zéro log » (vous n’avez pas à vous identifier pour vous connecter) et encore moins des VPN qui vous proposent de payer en Bitcoin (un bon moyen de rester 100 % anonyme).

 

Parmi les plus sécurisés, vous pouvez vous tourner vers des références comme Express VPN, Nord VPN ou Cyberghost qui vous permettront de choisir parmis plus de 1500 serveurs distants et vous donneront accès à une adresse IP à usage unique. Ces fournisseurs ne conservent pas vos données personnelles et vous offrent les meilleurs dispositifs de cryptage du marché (souvent doubles) pour un anonymat indéfectibles. Vous bénéficierez en plus d’une interface intuitive et de très bonnes vitesses de connexion, le tout pour des tarifs très compétitifs (et des offres d’essai gratuites) ce qui est toujours appréciable.

 

Découvrez un comparatif complet des meilleurs VPN sur www.transhumaniste.fr.

Bien configurer et utiliser son VPN

Cependant, il ne suffit pas de choisir le bon VPN pour se protéger. Encore faut-il savoir l’utiliser. Commencez par choisir la version payante, qui vous donnera accès à une bande passante illimitée et ne risque pas de se rémunérer en revendant vos données. Pensez également à télécharger la dernière version du client VPN afin d’éviter toute faille de sécurité.

Vous allez devoir ensuite choisir le bon serveur, ce que tout bon VPN vous aidera à faire en fonction de vos habitudes en ligne et de ce que vous souhaitez faire une fois connecté à Internet. Pensez également à choisir le bon protocole : il doit être suffisamment stable pour éviter une coupure de votre connexion qui peut réafficher votre véritable adresse IP (ce qui est fâcheux si vous faites du torrent, par exemple).

 

Tenez compte des spécificités de votre appareil (certains protocoles étant plus ou moins efficaces sur ordinateur ou sur téléphone portable). Pensez également bien à activer la fonction killswitch, qui vous déconnectera automatiquement si votre lien avec le VPN est coupé.

Pin It on Pinterest

Share This