Sélectionner une page

Déguster les gastronomies iraniennes, autre façon de découvrir une culture riche

La culture riche iranienne semble avant tout déterminer par son art culinaire qui se montre sous plusieurs angles selon les spécialités de chaque région. Les voyageurs trouveront sûrement une grande diversité de plats typiques reflétant les folklores de toutes les sociétés. Pourtant, dans tout le pays, le riz est l’élément essentiel de tous les plats de résistance. En plus de leurs cuisines si particulières, la manière dont ils décorent la table évoque un art qui vous fera retrouver l’appétit. Séjourner en Iran sera alors une opportunité de se régaler avec ses diverses gastronomies. Des assiettes bien colorées montrant différents types d’aliments ainsi que des recettes préparées minutieusement dévoilant une valeur culturelle vous attendent dans cette destination enchanteresse. De sa capitale, Téhéran, jusqu’à ses provinces, vous goûterez de grands nombres de repas méritant d’être reconnus à sa juste valeur. D’ailleurs, ses recettes qui se présentent sous plusieurs formes peuvent être commandées dans tous les restaurants iraniens du pays.

Un petit déjeuner dans la tradition iranienne

Le Kalleh Pâchtesh est un petit déjeuner typique de l’Iran. C’est le moment où vous constaterez que leurs cultures occupent une place importante dans leurs cuisines. Ce plat strictement servi de bon matin, avant le lever du soleil, est un bouillon de tête et pattes de mouton réservé, autrefois, aux gens de hautes classes sociales. Pour donner un peu plus de goût, le Sangak, un pain local, accompagne toujours ce régal. Maintenant, presque tous les restaurants iraniens proposent cette spécialité. Alors, vous pourrez savourer un repas des anciennes grandes personnalités lors de ce séjour en Iran. Versez d’abord un peu de jus de citron dans le bouillon avant d’y tremper votre Sangak. Cependant, même aujourd’hui, la tradition oblige les Iraniens de privilégier les hommes importants. C’est pourquoi, en guise de respect, un serveur prépare pour lui son pain, puis ajoute dans le bouillon un morceau de beurres et de cervelles.

Les petits dans la gastronomie iranienne, un plaisir pour les gourmands

Le riz est obligatoire dans un plat de résistance iranien, mais sa cuisson dépend de la spécialité de la région. La partie nord du pays, notamment à Guilân et à Mâzandarân, demeure le seul qui convient à la culture des rizières grâce à son climat. Alors, ce sera dans cette portion que vous trouverez les façons typiques de cuir ce produit. Ils ajoutent du beurre et du sel dans le riz bouilli et attendent jusqu’à ce que l’eau soit évaporée. Pourtant, cela n’empêche pas d’autres cuisiniers de créer un menu un peu plus raffiné. Durant les séjours en Iran, dans les hôtels, vous pourrez aussi commander le Chellow Kâbab, le Polow ou le Dami qui sont tous des viandes cuites ou grillées à consommer avec du riz. Hormis cela, l’Iran doit sa renommée aux desserts et accompagnements qu’ils préparent avec aisance. D’ailleurs, la découverte du Yaourt revient à quelques habitants du plateau de ce pays. Ce produit était appelé « le repas des dieux » par les Pharaons et les Arabes.

Pin It on Pinterest

Share This